Bienvenue sur Douceurs et Couleurs,
un blog qui me permet de partager les choses que j'aime voir et les choses que j'aime faire...
Welcome here on "sweetness and colours" !
This blog allows me to share the things I love to see and the things I love to do...

dimanche 25 novembre 2012

Battle of #2 souvenirs de vacances

Voici donc ma participation à la bataille de tampons lancé par Laëtitia .


La caravane
Jusqu'à ce que j'ai une dizaine d'années, les vacances d'été, c'était sous la tente et en Bretagne.
Et puis un jour, des amis de mes parents les ont incités à venir les rejoindre dans le sud, à Argelès-sur-Mer.
Une caravane louée sur le camping "Paris-Roussillon" et des vacances très positives pour mes parents : Ils avaient adoré la région et surtout son climat. Plus besoin de mettre un pull à dix-sept heures, comme disait mon père !
Quelques temps après, ils achetaient leur première caravane. La City de la marque Bürstner.
C'était le début de vacances bohèmes.
Les départs étaient toujours animés. Quatre filles, deux chats et leur panier respectif, suffisamment de vêtements, de jeux et de cahiers de vacances pour trois semaines, sans oublier une tente canadienne, une bonbonne de gaz pleine, les chips et le jambon pour le voyage et plus tard, les planches à voile... tout ça devant rentrer dans une caravane cinq places et une Audi 100.
Mon père s'impatientait... Lui, sa valise était prête depuis longtemps et il sortait triomphalement d'un des petits casiers de la caravane, un sac plastique Carrefour contenant un slip de bain et un tee-shirt en assurant qu'à Argelès, il n'aurait besoin que de cela ! Je sais que ma mère se chargeait, elle, de lui prendre un peu plus de choses dans une valise.
Quand dans l'après-midi, on était enfin prêt à partir, mon père pestait et disait toujours : " Ce soir, on dort à Nemours !" (à une trentaine de kilomètres de la maison...).


On roulait en fait jusqu'à Beaune, nous quatre serrées à l'arrière, sans ceinture à cette époque, les paniers des chats à nos pieds. Et puis le soir on s'arrêtait sur une aire d'autoroute pour dormir dans ce qui serait désormais et pour quelques semaines, notre maison. On escamotait les deux tables qui étaient de chaque côté de la caravane, et les banquettes se transformaient en lits deux places. Au dessus de l'un d'entre eux, on installait un hamac pour l'une de mes soeurs. Moi, je dormais généralement sur un matelas gonflable installé dans l'étroit couloir.


Arrivés à Argelès, la caranane était installée sur un camping. Et on montait une tente canadienne pour Caroline et moi. Pendant trois semaines on vivait dehors, entre la plage et le camping qui s'appelait "Les ombrages" ou "Les marsouins". On rencontrait plein d'autres enfants avec lesquels on faisait d'interminables parties de cache-cache, ou avec lesquels on jouait à la corde à sauter ou à l'élastique ou encore aux cartes quand la nuit commençait à tomber. Les très rares fois où il pleuvait, on mettait le couvert dans la caravane. J'adorais manger dans cet endroit miniature !


Pendant plusieurs années, on s'est déplacé ainsi, durant les grandes et les petites vacances, entre Hautes-Pyrénées, Pyrénées orientales, Camargue ou Provence. La caravane permettait de s'arrêter où on voulait et d'improviser la découverte d'un nouvel endroit. Il est arrivé, une fois, que mes parents décident de prolonger les vacances de Pâques d'une journée pour visiter Vaison-la-Romaine  sur le chemin du retour. A l'heure où tout le monde reprenait la classe, nous étions sur le site archéologique entrain d'essayer les latrines romaines !


17 commentaires:

  1. ça vient vite!!!
    vraiment J'ADORE! tes souvenirs et tes tampons , tout !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Laëtitia !!! Bon, pour la voiture, j'avoue, j'ai dû faire trois tentatives... mais je commence à mieux percevoir la façon dont on doit utiliser les outils.

      Supprimer
  2. Yeay, a new stamp addict :). You made very fast progress :)), though I alos thought your firstcar was very cute!!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Thank you Ilse ! Yes, I'm stamp addict now !

      Supprimer
  3. j'Adore tes tampons la corde à linge la caravane accroché à l'auto

    RépondreSupprimer
  4. J'adore j'adore ces souvenirs qui m'émerveillent tant on a l'impression de cette ambiance de vacances des années 70-80. j'ai les mêmes ambiances habits couleurs de nos photos d'enfance. ça me fait beaucoup d'émotion ce que tu racontes et tes tampons sont vraiment beaux.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, Fab, c'était dans les années 80. En refeuilletant les albums pour y trouver des photos, j'ai ressenti de la nostalgie. Les photos polaroïd ou argentiques avaient des teintes et une patine particulières...

      Supprimer
  5. This is a very nice story :). Lot's of Dutch families also spent their holidays driving with their caravans to France. Must admit our family was not one of them, we were no camping family... we spent our holidays at farms in France or Germany. I especially like the way you make the cars and caravan move :)!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. I remember those dutch families spending their holidays with caravans in camp sites ! They were lots of them in Argelès ! I must admit that I stopped camping as soon as I left my parents... and south of France as well ! I prefer north and Brittany even if I have to put a sweater at five !

      Supprimer
  6. Superbes tampons! Vous avez vite trouvé le coup de main, Bravo!
    L'illusion des mouvements est magnifique.

    RépondreSupprimer
  7. Les photos passées, la toute jolie histoire, la mise en scène des tampons, c'est extra ! J'aime beaucoup.

    RépondreSupprimer
  8. Oh bravo!!!Défi réussi!Je vois que tu deviens vraiment accro au tampons.J'aime particulièrement l'impression de déplacement de ta p'tite Audi 100,et le détail apporté au récit de tes souvenirs.Les polaroïdes,les fringues d'époque...Qui est qui sur les photos?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Nora ! Sur les photos, mes soeurs et moi. Je suis l'aînée alors devine où je suis...! Et sur deux d'entre elles, ma mère.

      Supprimer
  9. Mais c'est prodigieux ! tout est beau et doux, les tampons, les émotions, les souvenirs et les photos ! que de souvenirs, et de nostalgie ça fait remonter ! Merci pour ce bon moment et BRAVO ! Défi relevé avec brio !

    RépondreSupprimer
  10. Je trouve cette idée formidable, réaliser des tampons à partir de souvenirs, c'est une merveilleuse idée et tu as remarquablement relevé le défi !

    RépondreSupprimer
  11. c'est tout simplement magnifique !

    RépondreSupprimer